Doucette en fleurs
Actualités

Plantes sauvages « du bas de l’immeuble » n°4 : la doucette ou mâche sauvage.

Tige à division dichotomique de la doucette.

C’est de cette espèce que sont issues les variétés cultivées de mâche que nous connaissons bien. Le nom latin de la doucette est Valerianella locusta. Elle appartient à la famille des Caprifoliaceae, anciennement Valerianaceae. Les feuilles sont simples, ovales et non pétiolées. Elle se développe dans un premier temps en rosette, (comme la chélidoine) puis monte en fleurs, en élançant ses tiges qui se divisent de manière dichotomique (axe d’un végétal qui bifurque en ramifications d’importance équivalente)

La doucette, comme son nom l’indique, est très douce et n’a pas d’amertume ou de fibres difficiles à digérer. Ces particularités permettent de la consommer aussi bien au stade de développement dit en rosette (stade que j’appelle plus communément « en salade ») qu’en pleine floraison. La mâche sauvage est comestible crue et cuite.

De gauche à droite : inflorescence de mâche sauvage, en rosette et zoom sur les fleurs (dernière photo de P. Goujon).

Sources:

-Flore de Jeanne Covillot

-Dictionnaire de botanique de Bernard Boullard

3 réflexions au sujet de “Plantes sauvages « du bas de l’immeuble » n°4 : la doucette ou mâche sauvage.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *