Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Recette au sureau : Panna cotta aux fleurs de sureau

recette sureau fleurs comestibles

Voici une recette simple et gourmande, à réaliser avec les fleurs de sureau, sèches ou fraîches.

Pour la récolte, munissez vous de ciseaux ou d’un sécateur, ou d’une serpette, bref un objet tranchant qui permettra de couper de façon nette la plante, pour abîmer le moins possible le sureau. Pensez à prélever parcimonieusement : beaucoup d’insectes ont besoin de cette nourriture, et peut-être que vous ne serez pas la/le seul.e cueilleur ou cueilleuse à passer par là !

Ingrédients :

  • 5 Corymbes de fleurs de sureau
  • 50cl de crème liquide
  • 80 grammes de sucre
  • 1 gramme d’agar-agar
  • Des fraises, 5 ou 6, et/ou quelque myrtilles, framboises.

Etapes :

récolte de fleurs de sureau comestibles

Après avoir récolté vos corymbes, laissez le temps aux insectes de partir. Bien souvent, lorsqu’on leur fait peur en récoltant, certains s’en vont mais beaucoup s’enfoncent dans les fleurs en attendant que ça passe. Il faudra les enlever avant la cuisine, si possible en les laissant en vie !

Certain.e.s conseillent de les laver, personnellement je ne le fais pas parce que je trouve que cela enlève des parfums et de la saveur. Mais c’est comme vous préférez !

  • Détachez les fleurs des parties vertes de la corymbe, et déposez-les dans la crème, que vous aurez versée dans une casserole.
  • Réservez quelques fleurs pour la décoration
  • Faites chauffer la crème et les fleurs, et éteignez le feu juste avant que la crème entre en ébullition.
  • Laissez infuser 10 à 15 minutes à couvert.
  • Filtrez la crème, mettez les fleurs au compost et gardez la crème infusée aux fleurs comestibles de sureau.
  • Ajoutez l’agar-agar et le sucre, et portez à une ébullition très douce, pendant 5 minutes
  • Versez la crème dans des ramequins, puis parsemez de quelques fleurs.
  • Rincez et découpez les fraises en quart, et déposez les à la surface des ramequins.
  • Laisser figer et reposer au réfrigérateur pendant une heure.

Vous pouvez agrémenter d’un coulis de fruits rouges, c’est délicieux.

Bonne dégustation ! Et n’hésitez pas à me dire si vous testez !

Pour apprendre à cuisiner les plantes sauvages, je propose des cours de cuisine sauvage à l’Aiguillage et à Végétal vivant, à Grenoble. N’hésitez pas à consulter les prochaines dates dans l’onglet calendrier. Je peux aussi me déplacer dans de nouveaux endroits, à la demande. N’hésitez pas à me contacter à lechosauvage@gmail.com pour mettre en place une prestation !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *