Quels livres et ressources utiliser dans le monde des plantes sauvages comestibles et médicinales ?

livre plantes comestibles et médicinales, herboristerie botanique

Vaste question ! Et surtout je n’aurai pas la prétention de vous donner LES ouvrages ou ressources à connaître. Je vous propose de vous parler de ceux que j’utilise, avec une description très succincte de ce qu’ils contiennent. Je nourris mes connaissances aussi de podcasts, conférences, sites web, discussions et questionnements avec des pair.e.s et participant.e.s aux prestations. Donc rien d’exhaustif, mais voici une base, qui sera complétée au fil des années.

J’ai tenté un classement des ressources, mais certaines pourraient appartenir à plusieurs de ces paragraphes. Le sujet étant très transverse, plusieurs ouvrages ou médias auraient leur place dans plusieurs rubriques à la fois.

Les ressources pour l’usage des plantes sauvages comestibles

-Certains ouvrages de François Couplan. Son travail, bien que parfois critiqué aujourd’hui, a permis à de très nombreuses personnes de découvrir notre flore sauvage comestible. L’ouvrage « Cuisine sauvage, accommoder mille plantes oubliées » vous donnera un certain nombre de plantes comestibles de notre territoire. D’utilisation peu intuitive (à mon goût), mais une mine d’informations sur la comestibilité des plantes.

-Pierre Lieutaghi : Le livre des bonnes herbes, Le livre des arbres, arbustes et arbrisseaux, Une ethnobotanique méditerranéenne sont des livres que j’utilise presque chaque semaine. Chez Actes Sud.

-La cuisine des plantes sauvages, Meret Bissegger, Hans Peter Siffert, Eugen Ulmer Editions 2022. Superbe livre, qui met à l’honneur des plantes plus rarement abordées que la plupart des ouvrages.

-Les salades sauvages, guide de cueillette éclairées, les Ecologistes de l’Euzière. Pour apprendre à reconnaître les plantes avant les fleurs !

-Cuisiner la nature de Caroline Calendula. Un beau livre, agréable et pratique pour cuisiner 20 plantes communes avec de nombreuses recettes.

Les ressources pour l’usage des plantes médicinales

-Le dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France, de Paul-Victor Fournier chez Omnibus. Des informations sur les usages du Botaniste, une attention particulière est donnée au illustrations et aux espèces précisément décrites. Un ouvrage que j’utilise aussi chaque semaine.

-Thierry Thevenin, paysan-herboriste et auteur, défenseur du métier de l’herboristerie, a écrit plusieurs ouvrages. J’utilise « Les plantes du Chaos » et « Epidémies, pandémies et plantes médicinales: Se soigner avant, pendant et après une infection » co-écrit avec Elise Bain et Cloé Rousset.

Aline Mercan, médecin, phytothérapeute et ethnobotaniste. Engagée pour la préservation de la ressource, elle a écrit (entre autre) le « manuel de phytothérapie écoresponsable », pour prendre soin de soi sans abîmer la planète. Un livre à lire de toutes et tous.

-Christophe Bernard, herbaliste généreux qui partage de très nombreuses informations sur son site Althea provence. Précis, qui mêle expériences empiriques, observations actuelles et analyses scientifiques. Il a notamment écrit un livre sur la préparation de remèdes à base de plante, accessible à tout le monde.

-Pharmacognosie – phytochimie plantes médicinales de Jean Bruneton. C’est un point biblio des dernières études scientifiques menées sur les plantes médicinales. Comme Pubmed, c’est une ressource que j’utilise chaque semaine.

Pubmed : base de données qui regroupe les articles scientifiques publiés dans le monde (en anglais). J’utilise cette ressource chaque semaine.

American Botanical Council : publie des infos (en anglais) issues de La Commission E allemande (en allemand). Cette dernière est le seul organisme mandaté par un gouvernement pour évaluer l’efficacité des plantes médicinales.

-L’European Scientific Cooperative on Phytotherapy (ESCOP) : regroupe les associations nationales de phytothérapie. A pour objectif de faire évoluer les savoirs scientifiques en phytothérapie.

L’identification des plantes et botanique

Les flores : utilisées pour identifier spécifiquement chaque espèce ou sous espèce de plante, elles sont exigeantes et demandent de prendre du temps, de connaître le vocabulaire particulier du domaine de la botanique.

  • La flore de Jeanne Covillot : la plus abordable à mon sens. Idéale pour commencer, elle traite les plantes les plus communes de notre région (Alpes, Isère, Savoie, Haute-Savoie et partie de la Suisse). C’est celle que j’utilise le plus.
  • Petite flore de France, Régis Thomas, David Busti, Margarethe Maillart. Edition Belin 2022.
  • Flore complète portative de la France, de la Suisse et de la Belgique, Gaston Bonnier, Geroges de Layens, Georges de Layens. Belin 1985
  • Flora Gallica, flore de France; de Jean-Marc Tison et Bruno de Foucault

-Le guide des plantes sauvages comestibles et toxiques de Couplan et Eva Styner notamment est pratique. Chez Delachaux & Niestle, collection Les Guides Du Naturaliste.

-L’application PlantNet, elle permet rapidement d’avoir une idée de l’identité de la plante, avec quelques photos. L’avantage est de donner accès facilement à des informations sur la plante. L’application donne un pourcentage de fiabilité sur les résultats, et permet de guider l’utilisateur et de donner des indices. Ensuite, il est plus facile d’aller consulter une flore ou un livre plus général pour vérifier des critères et confirmer ou non l’identité. L’inconvénient est lié à l’avantage, selon moi, c’est la rapidité. PlantNet permet d’avoir très rapidement une suggestion de nom de plante mais peut empêcher de prendre le temps nécessaire pour rencontrer et connaître vraiment la plante.

Flore en ligne par Pierre Goujon. Superbes photos descriptives des plantes. Idéales pour identifier clairement les plantes.

Tela botanica, association qui promeut la botanque. Nombreuses formations et informations libres d’accès.

Association Gentiana, située à Grenoble, œuvre pour la connaissance et la préservation de la flore Iséroise.

-Fleurs sauvages, de Lucile Chapsal, collection Carnets du Scarabée, Tana Editions 2023.

Les ressources pour les matières du vivant : biologie, physiologie, chimie, chimie organique…

Ces sources sont fortement influencées par mon cursus universitaire. Je me réfère toujours aux ouvrages de base sur différents domaines. J’ai besoin régulièrement de revoir des principes de chimie, physique, physiologie etc.

-Anatomie et physiologie humaine, Marieb, Elaine, apprendre toujours Pearson.

-Biologie moléculaire de la cellule, de Harvey Lodish, De Boeck.

-Biologie végétale, Raven Peter, De Boeck.

-Chimie organique : cours : 1er cycle universitaire, Paul Arnaud

-Les ouvrages de Marc André Selosse : Les goûts et les couleurs du monde, l’origine du monde, jamais seul…

Les ressources pour réfléchir et philosopher autour des plantes, de l’alimentation, de l’environnement, de la société, de l’ethnobotanique…

Le monde des plantes va bien au delà de leur utilité vis à vis de l’espèce humaine, et permet d’aborder un nombre impressionnant de sujets. Ce règne végétal dont notre survie dépend a des interactions essentielles avec tout le reste de la faune, mais impacte aussi le climat, l’atmosphère, notre alimentation… Bref une clef dans l’équilibre sur Terre. Voici quelques suggestions pour y penser.

-Qu’est-ce qu’une plante ? Florence Burgat. Lecture pas évidente, point de vue intéressant.

Espèces, revue d’histoire naturelle. Magnifiques photos, infos précises et bien vulgarisées.

-Marie-Claire Frédéric, Ni cru ni cuit, le blog des aliments fermentés.

-Archives sur ces thèmes du Muséum d’histoire Naturelle.

-Histoire de l’alimentation végétale, depuis la préhistoire jusqu’à nos jours de Adam Maurizio. Chez Ulmer.

-La science de l’alimentation végétale, comment couvrir tous ses besoins nutritionnels quand on mange végétal. Léa Lebrun et Fabien Badariotti. Editions Thierry Souccar, 2023.

-La meilleure façon de manger végétal, Léa Lebrun et Fabien Badariotti. Editions Thierry Souccar, 2022.

-Avec les Chasseurs cueilleurs, de Philippe Descola

-Ouvrages et conférences d’Olivier Hamant.

-Ouvrages et conférences de Guillaume Lecointre.

Cueillette, producteurs et productrices de plantes aromatiques et médicinales, installation paysanne

AFC : association qui rassemble cueilleuses et cueilleurs professionnell.e.s, engagé.e.s pour la préservation de la ressource. Nombreuses infos sur la pratique de la cueillette sauvage, réglementation, statistiques etc.

Syndicat des SIMPLES, Syndicat professionnel de productrices et de producteurs de plantes aromatiques et médicinales. Regroupe des producteurs et productrices de PPAM, engagés pour la préservation de leur métier. Nombreuses infos réglementaires et pratiques sur le métier.

ADDEAR de l’Isère : Association pour l’agriculture paysanne. Formations, aide à l’installation.

N’hésitez pas à me suggérer des ouvrages ou autres ressources qui vous inspirent !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *